Dans le Tarn au coeur de 

MIDI-PYRENEES

Tradition et qualité de vie

BUSQUE

BUSQUE

une commune dynamique,

dans un écrin de verdure

Territoire à Energie Positive

La nouvelle communauté d'agglomération - Rabastinois - Tarn & Dadou - Vère Grésigne - Pays Salvagnacois 

Territoire à énergie positive

Dans la continuité de ce qui avait été engagé par Tarn et Dadou, la communauté d'agglomération fait partie des 6 collectivités tarnaises à avoir été distinguées « territoire à énergie positive pour la croissance verte » par le ministère de l’Ecologie.

Après avoir été retenue territoire « zéro déchet, zéro gaspillage » l'agglomération poursuit ainsi son engagement dans une démarche environnementale exemplaire et participative avec la mobilisation de l’ensemble des acteurs locaux.

Au sens strict du terme, les territoires dits à énergie positive produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment ce qui suppose d’agir sur trois fronts : la diminution de la consommation d’énergie, la production d’énergie renouvelable et la réduction des gaz à effet de serre.

Sobriété, efficacité énergétique et développement des énergies renouvelables (EnR) permettront de réduire la dépendance du territoire aux énergies fossiles et de limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Cela sera un moyen de lutter contre la précarité énergétique des ménages et des entreprises mais aussi de favoriser l’économie du territoire car les projets d’EnR à portage et financement local se traduisent par une relocalisation des flux financiers.

En travaillant sur l’économie circulaire et les boucles locales d’énergie, l'agglomération espère également favoriser l’identification et le développement des synergies locales (tous types d’acteurs confondus).

A terme, il s’agira de préserver les dynamiques et l’attractivité du territoire en s’appuyant sur les ressources locales.

Les axes d’intervention prioritaires

  • Travailler à l’amélioration de l’efficacité énergétique du patrimoine bâti via la mise en place d’un dispositif d’accompagnement des ménages. Les entreprises qui le souhaitent seront orientées vers les dispositifs existant.
  • Ainsi la communauté d'agglomération s’est fixé pour objectif 300 rénovations de logements par an.
  • Développer des énergies renouvelables sur le territoire en identifiant celles qui présentent un potentiel et, en créant les conditions de développement favorables à ces énergies (acceptabilité, financements participatif, accompagnement des filières…).
  • Aujourd’hui, les EnR couvrent 26% des consommations d’énergie (hors transport), l’ambition est de les porter à 35% d’ici 2030 et à plus de 50% en 2050.
  • Favoriser la mobilité durable sur l'agglomération, en développant les infrastructures nécessaires à la recharge des véhicules électriques, mais également en favorisant l’usage des transports en communs (Transport à la demande notamment).
  • Guider les communes de la communauté d'agglomération vers l’exemplarité : efficacité énergétique des bâtiments et de l’éclairage public, diminution des consommation d’eau.

Cette démarche appelle des bénéfices multiples et transversaux parmi lesquels l’un des plus importants est probablement l’élaboration d’un projet de territoire par et pour l’ensemble des acteurs locaux qui souhaitent participer au projet de transition énergétique du territoire.