Le mot du Maire de Busque - Tarn
Discours du Maire

Voeux 2019

Les voeux 2019 à la Mairie

Bienvenue à toutes et à tous, vous avez bravé ce petit froid très piquant pour venir nous rejoindre. Merci à vous tous et toutes de votre présence.

Aujourd’hui, durant cette période si particulière, je ne puis éviter d’évoquer la situation qui m’a conduit à beaucoup réfléchir. En ces temps si bousculés, nous ne pouvons rester indifférents à ce qui nous entoure.

Cette situation nous conduit à constater que notre société est en pleine mutation. Ma fonction de Maire me conduit à prendre conscience de l’importance et la difficulté de la tâche. Je souhaite aujourd’hui, tout simplement avoir une parole publique qui touche votre espace privé en vous faisant comprendre que les élus que nous sommes, sommes avant tout et surtout là, en tant que représentant de l’état auprès de nos administrés.

Tout comme vous je m’inquiète pour l’avenir de notre pays. Tout comme vous, j’ai des interrogations qui restent à ce jour sans réponse. Trop de mensonges avancés, trop de promesses non tenues, cela depuis trop longtemps!

Beaucoup trop d’écarts entre les discours et les actes. C’est maintenant que nous payons la facture de presque 30 ans de situation stagnante et de problèmes non résolus. Je comprends la colère qui gronde, quand une partie du « peuple » s’exprime ainsi, c’est qu’il a besoin d’être entendu et que l’on réponde à ses attentes. Nous ne pouvons continuer à laisser de côté un des piliers majeurs de l’écologie et du « Développement Durable », « la satisfaction des besoins humains,   l’équité sociale,   la participation de tous les groupes sociaux sur les questions de santé, logement, consommation, éducation, emploi, culture... ».

Néanmoins, Il est inconcevable de continuer à accepter les excès auxquels nous sommes confrontés. La violence ne servira en aucun cas la cause du peuple dans ce qu’il a de plus honorable, sa fraternité.

Je n’ai jamais et ne prendrai jamais aucune carte, d’aucun parti politique que ce soit. Cependant, malgré le constat des erreurs commises et difficultés que traverse notre pays actuellement, j’assume totalement le choix que j’ai fait lors de la dernière élection présidentielle. Ce n’est pas je dans la tempête que l’on quitte le navire.

Face à cette situation représentative de la modification de notre société, que nous avons à surmonter, seule, la coopération active sera salutaire. Je fais partie de ceux qui souhaitent faire preuve d’ouverture en considérant que l’intelligence collective n’a pas de couleur politique. Seule la bêtise s’octroie d’infranchissables frontières et se ferme à toutes discussions. Pour autant, ce n’est pas parce-que les élus sont élus qu’ils ont la science infuse, mais ce n’est pas non plus parce que les habitants ou les administrés ne sont pas des élus qui détiennent la vérité.

En conséquence, et pour clore ce chapitre, sur lequel nous reviendrons, la commune s’inscrira comme partie prenante dans le « débat national » qui se prépare sur le prochain trimestre dans un esprit d’ouverture et de partage.

Cela dit, sans oublier ce que nous venons d’évoquer, ce qui nous concerne plus particulièrement aujourd’hui, c’est la vie de notre commune. Faisons un petit retour arrière, en terme de réalisations concrètes, comme vous avez pu le constater, nous avons abouti divers projets, je ne vais vous faire l'injure de les citer, vous les connaissez, vous savez ce que nous avons fait depuis quatre ans, des réalisations qui nous engagent encore financièrement pour quelques années. Et cela je tiens à rappeler ce qu'un élu me précisait avant que vous n'arriviez " Rappelle aussi, que nous avons fait tout cela, sans aucune augmentation des impôts".

Les dépenses ont été raisonnables et calculées, mais les moyens cependant ne sont pas extensibles. Il n’est aucunement question d’engager des projets que nous ne saurions aboutir dans les délais et dans de bonnes conditions financières.

Dessiner le BUSQUE de demain, c’est une tâche difficile, définir ce que nous pourrions engager sur 2019, mérite grandement réflexion.

Améliorer les équipements sportifs, rénover « La Bourriette » construire deux petits locatifs, implanter les énergies renouvelables, rénover l’éclairage public, l’assainissement collectif etc, ne se fait pas d’un claquement de doigts. ++ C’est un gros travail d’études, de recherche de financement et de suivi.

Vous avez des attentes, nous souhaitons y répondre, nous avons des projets, alors analysons les priorités et posons-nous les bonnes questions. Faisons en sorte de savoir quels sont les moyens qui nous permettront de faire avancer les projets, pour le bien être de chacun de nos concitoyens.

Pour ce faire, nous organiserons une réunion de concertation commune, comme nous l'avions fait alors pour la salle des fêtes, réunion au cours de laquelle, nous vous présenterons en globalité - le Diagnostic, les Objectifs, les Priorités et les Actions pouvant être mises en œuvre. Nous pourrons ainsi réfléchir ensemble à ce qui sera le plus opportun d’engager pour notre commune.

Vous le savez bien, pour être tous très impliqués dans les associations busquoises, ce n’est pas le YACA FAUCON OU LE MOIJAVEDIQUE qui fait avancer les choses, c’est la discussion ouverte, les échanges et une réflexion commune qui nous aidera à avancer.

Nous chercherons et trouverons des solutions ensemble. Pour ce faire, je vous propose LE SAMEDI 16 FEVRIER Individuellement nous ne ferons rien, mais ensemble nous pourrons franchir les obstacles. Que l’année 2019 soit pour vous et vos proches une année paisible et sereine.

Les voeux 2018 à la Mairie

Bienvenue à toutes et à tous,  Selon la formule consacrée, les membres du conseil municipal et moi-même vous souhaitons au mieux de vos souhaits pour 2018. Nous avons une pensée particulière pour nos anciens qui ont des problèmes de santé, que cette année leur apportent le meilleur et un peu de sérénité. Pour la commune, l’année 2018 sera une année d’analyse et de réflexion.  Un très rapide retour en arrière.

Le diagnostic du patrimoine foncier a été réalisés en 2015, nous en avons tiré, alors, les conclusions qui s’imposaient et avons en 2016/2017 réalisé les travaux en fonction des possibilités de financement qui s’offraient à nous concernant les économies d’énergies. Cependant, Nous avions un objectif initial en début de mandat…  La Pérennisation de l’école, cet objectif, et pour nous majeur et nous le maintenons…

Pour ce faire, nous devons mettre en œuvre le bon Plan d’Action en utilisant les moyens qui sont les nôtres. Les solutions miracle n’existent pas, mais ensemble nous trouverons comment faire venir des jeunes couples avec enfants sur la commune, Ils seront l’avenir du village.

Nous allons devoir analyser la situation avec l’ambition et la volonté d’atteindre notre objectif. Des pré-études sont déjà réalisées, plusieurs hypothèses se dessinent. Les choix ne seront pas faciles.  Nous devons poursuivre cette politique d'investissements, mais avec un objectif majeur et prioritaire.

Je le répète, la préservation de notre école qui est le cœur de notre commune, c’est l’avenir du village qui est entre nos mains, nous n’avons pas le droit de nous tromper.  Une commune doit tout mettre en œuvre pour répondre aux besoins de ses administrés et ce, en ayant une vision à long terme, en apportant les services attendus par les habitants.

Une mairie a-t-elle pour objectif de faire des économies?, non, d’épargner, non d'avoir un matelas…comme nous pourrions imaginer de le faire à titre personnel, non. Une commune ne se gère pas comme un foyer familial, une commune a un fonctionnement spécifique, tout doit être analysé et voté par avance,

Une commune a un budget annuel qui définit les dépenses et les recettes, la seule contrainte, la seule obligation est de tenir le budget comptablement, très rigoureusement. C’est ce que nous faisons. «Une commune qui a recours à l'emprunt, aujourd'hui, non seulement ne s'endette pas, mais elle s'enrichit. Elle investit afin de répondre aux besoins de sa population.

Les difficultés que nous avons à gérer sont une réalité à laquelle les collectivités font face depuis plus de 10 ans. Se plaindre constamment de la baisse des dotations et des aides de l’état, c’est malheureusement trop souvent le choix d’expression de ceux qui souhaitent masquer leur manque d’ambition et de vision à long terme. Le redressement des comptes de la Nation passe par un effort conjugué de tous et nécessairement par celui des collectivités territoriales. Soyons tournés vers l’avenir, dans un esprit communautaire et collaboratif.

Sur BUSQUE, nous avons un besoin IMPERATIF de créer des recettes. La seule solution est pour nous d’agir sur le patrimoine de la commune afin d’en générer de façon récurrente, cela avec une vision je le répète « long terme » indispensable.  Ce que nous faisons, nous ne le faisons pas pour nous mais pour l’avenir de la commune, en lui assurant une situation stable et pérenne. 

Fête avril 2018

Merci à tous ceux présents ici Mr le député Bonnecarrère, Conseil départemental la fanfare, le soleil est de la fête et c’est tant mieux pour tous.

Gageons que ce soleil illuminera aussi le repos de notre Marthe, et celui Bernard qui nous a quitté beaucoup trop tôt, ayons une pensée pour eux.

Bravo à toute l’équipe pour cette organisation annuelle, à Bertrand le président qui prépare cette fête en équipe avec sérieux, dans la joie et la bonne humeur

Sans rentrer dans trop de détails, cela prendrait trop de temps, Quelques indications sur un sujet important, je vous dirai tout simplement que les résultats 2017 sont plutôt favorables, les dépenses réalisées ont été maitrisées. Nous sommes en attente du paiement de 270 00€ de subvention.

Sachez qu’en toute transparence, comme nous le faisons chaque année, vous aurez tous les détails dans un petit busquois spécial à paraitre dans les semaines qui suivent.

Quelques points importants :

1-      Nous avons maintenu en totalité les subventions allouées aux différentes associations busquoises dont nous avons tant besoin sur la commune et qui participe grandement à l’animation du village, au passage nous les en remercions vivement.

2-      Nous avons décidé de ne procéder à aucune augmentation de taxe cette année.

3 - Nous entendons sur le sujet, tout et le contraire. Alors je ne me baserai que sur une situation factuelle. Nous avons constaté que les dotations avaient augmentées pour notre commune d’environ 30 000€, d’une part avec la compensation liée à l’exonération de la taxe d’habitation à laquelle s’ajoute une dotation de solidarité rurale de péréquation et de solidarité rurale dite « cible ».

Nous vous rappelons que, pour ceux que cela intéresse, les comptes de la commune sont consultables à la mairie, en toute transparence, et que nous répondrons volontiers à vos questions.

Par ailleurs, C’est un fait, nous avons vécu une période relativement complexe liée à la création de la nouvelle communauté d’agglomération GAILLAC/GRAULHET à laquelle nous sommes rattachés depuis le 1er janvier 2017.

Après de nombreux discussions, d’essais plus ou moins réussis, des moments « de prises de têtes » sont passés, Joëlle si tu m’entends….

Force et de constater que les choses se mettent en place petit à petit, rien ne fût facile en la matière, il faut laisser un peu de temps au temps. Gageons que nous bénéficierons des résultats.

Positive par nature, je serai plutôt enclin à voir le verre à moitié plein. Alors, soyons constructifs, échangeons et partageons nos idées, participons avant tout à la vie communautaire dans un esprit de solidarité, si nous voulons bénéficier des avantages réels, il faut savoir faire quelques efforts de compréhension, admettre les aléas et avoir un peu de patience.

Je sais que de nombreux projets se mettent en place, Je citerai plus particulièrement le Projet Educatif Communautaire, c’est là une ambition très forte de l’Agglo en direction de l’éducation des enfants et des jeunes du territoire.

Une longue démarche de réflexion est engagée depuis décembre 2017 ; dans une démarche participative globale avec la participation de chacun des partenaires, équipe éducative, institutionnels, associations, parents d’élèves, chacun peut apporter sa pierre à l’édifice.

Il faut voir cette jeunesse comme des diamants bruts à qui nous avons tant à apporter, et non comme du tout venant dont nous ne saurions que faire, ce projet éducatif communautaire sera au service du développement global de l’enfant dans tout son parcours éducatif. Pour la commune c’est Magali qui est l’élue référente pour ce projet.

Vous savez combien nous sommes attachés à notre petit école et comment nous souhaitons la préserver, nous avons là me semble-t-il, une possibilité de participation réelle à un projet d’envergure à définir. Nous aurons ainsi plaisir à poursuivre notre soutien financier pour la réalisation des activités en direction des enfants de l’école.

Après deux années très riches en projets, la rénovation de la Mairie, de l’école et de la salle des fêtes. (économie d’énergie…..) Les membres du conseil municipal et moi-même avons décidé de prendre un peu de recul, Il y a tant encore à faire, qu’il est préférable de nous accorder le temps de réflexion indispensable.

Jean Claude DEVAL a pris à bras le corps le dossier « nouvel adressage » qui est à ce jour finalisé. Quelques frissonnements mais rien de bien grave, nous avions surtout l’obligation de faire essentiellement pour des raisons de sécurités.

Eclairage Public, Rénovation de l’assainissement collectif. Obligation de réalisation du Plan communal de sauvegarde. Autant de projets à poursuivre qui mérite avant tout, réflexion. Nous vous disons à très vite pour la suite. Ce n’est jamais ce que l’on a fait que l’on regrette, mais ce que l’on n’a pas fait et que l’on aurait pu faire – André Gide.

____________

Salle des Fêtes - Avril 2015

Jeudi dernier, j’étais assise à côté de notre ami Christian Rieuvernet «  Le Grand Patron » de la Belote Busquoise qui attire tant de monde toutes les semaines. Bernard Bacabe le nouveau représentant du Conseil Départemental me disait, mais dis donc, « ce mec il est génial ».

Nous avons passé un super moment, bien mangé évidemment, tous étaient souriants.
Christian nous te disons à bientôt, repose-toi bien pour nous revenir en forme, Christian, je sais que tu nous entends… !
Aujourd’hui, nous sommes là face à vous avec une sensation étrange, une respiration courte, le poids de vos regards et les vibrations qui nous relient sont faciles à percevoir. Les visages nous sont familiers, sachez que l’équipe municipale et moi-même sommes fiers d’être là avec vous et pour vous.
Si nous sommes ici ensemble aujourd’hui c’est parce que nous avons la chance d’avoir sur la commune, un comité des fêtes organisateur super dynamique, efficace et tenace qui nous organise chaque année cette fête pour la Saint Georges.
Chacun dans un bon état d’esprit apporte sa pierre à l’édifice, quelques élus et conjoints bénévoles ont préparé les toasts, notre Patou tennisman selon sa recette nous fera apprécié le « Pissang bong » dont il a le secret, notre toujours souriante Frany a œuvré avec son cœur pour la décoration de la table.
Ah un petit point de lumière dont je souhaite ici faire mention.
Vous avez sans doute remarqué les 3 nouvelles décorations lumineuses, point évoqué par Rose à l’instant. C’est l’œuvre du comité.
Fort du constat de cette expérience réussie, nous devons envisager de poursuivre avec eux l’évolution de cette décoration et étudier ensemble le moyen le mieux adapté à notre petit budget. Un grand bravo et un grand merci à eux…
L’essentiel est de croire en quelque chose et j’y crois, l’essentiel est de se fixer des objectifs « atteignables » et de construire, construire… un avenir serein pour notre commune.
C’est ensemble que nous pourrons être créatifs, voyons ce que nous pouvons faire et comment nous pouvons le faire ? La situation n’est pas facile, les moyens financiers sont en diminution. C’est pour cela que nous devons faire preuve de plus de créativité afin trouver les solutions qui nous permettent d’avancer sereinement. C'est là un travail de longue haleine qui nécessite transparence et ouverture.
Un exemple de pratique probante de travail collaboratif et de solidarité : Nous avions un problème d’arrosage qu’il fallait résoudre à moindre frais en respectant les règles de l’agence de l’eau et de la Police….
C’est, armés de coupe/coupes et débrousailleuses, que quelques élus, Cédric, Patou, David se sont mobilisés un dimanche, avec plusieurs membres du club pour tracer un nouveau chemin afin de faire passer les tuyaux. Un grand merci à eux.

L’essentiel est de croire en quelque chose, l’essentiel est surtout de croire en soi et d‘avoir confiance. On ne peut pas avoir confiance en les autres si l’on a pas confiance en soi.
Parfois sur notre parcours, nous recevons des coups sur la tête, mais ………….avoir à l’esprit l’idée que l’on peut partir très vite, quel que soit notre âge, doit nous aider à prendre du recul …….et relativiser beaucoup les choses.  «  La vie est belle mais elle est trop courte.
Alors, j’ai décidé d’être heureuse, c’est bon pour la santé » Il faut toujours se rappeler que nous ne sommes sur cette terre, que pour un très court passage.
Ensemble nous surmonterons les difficultés et je suis convaincue que nous y arriverons.
Tarn & Dadou souhaite faire de la démarche de Plan Climat Energie Territorial une démarche partagée.
Créer les synergies nécessaires à la mise en œuvre d'une stratégie énergie-climat pour les communes et pour le territoire.
Personnellement, je me suis beaucoup impliquée dans ce projet. Je ne suis loin s’en faut pour autant devenue une technicienne experte, pour ce faire cela demande de nombreuses années d’expérience.
Cependant, cela m’a conduit à constater qu’il y avait à étudier dans les mois qui suivent, des projets intéressants pour la commune. Révision de l’éclairage public, nouvelle isolation, électricité et chauffage pour les bâtiments communaux. Nous ferons au fur et à mesure, selon les financements attribués.
Nous devons trouver des solutions afin de créer de nouvelles recettes pour la commune, nous y arriverons progressivement.
Dans cette optique, la commune a besoin de vous pour avancer se développer et s’ouvrir en gardant son identité.
Merci à tous et je vous propose maintenant de partager le verre de l’amitié.

Centenaire 14/18 – le 09 nov. 2018

La Première Guerre mondiale, c’est l’histoire d’une des plus grandes souffrances humaines. Et c’est au nom de l’homme, de tous les hommes, qu’il s’agit, par simple amour de la vie, d’en garder la mémoire. En relisant certains textes, une phrase de Foch commandant en chef du front de l'Ouest m'a marqué. Cette phrase, c'est son fameux : « Je sais vouloir ». Il aurait pu dire : « Je suis quelqu'un de décidé » ou « je suis volontaire ». Mais il a dit « Je sais vouloir », qui introduit l'idée d'une volonté qui s'ajoute à la volonté.

On peut être volontaire de nature et soudain, parce que les circonstances l'exigent, on peut décider de vouloir. Eh bien, mesdames et messieurs, en ce jour si particulier, sachons vouloir.

Sachons nous souvenir, lorsque nous croisons ces petits monuments aux morts, aussi répandus et aussi familiers que les clochers de nos villages.

Vous vous apercevrez   en lisant les noms qui y figurent que   certains sont parfois identiques parce que des frères, des cousins ont endeuillé plusieurs fois la même famille.

Alors, sachons vouloir, vouloir être des vivants qui honorent leurs combattants.

Ils étaient Italiens ou Américains, Grecs, Turcs, Hongrois, Tchèques, Polonais. Ils ont rejoint nos troupes pour diverses raisons, mais avaient en commun, la volonté de défendre notre pays  ils sont venus d’extrême orient, Asie de l’est ou du sud-est ils sont aussi venus d’Afrique du nord, avec les Spahis ou les tirailleurs, du Sénégal avec les troupes qui représentaient ce que le général Mangin appelait, « la force noire » cette force-là, a payé aussi un lourd tribu à ce conflit, qu’ils soient tous honorés aujourd’hui.

Qu’est-ce qu’une victoire lorsqu’elle se solde par la mort de tant de victimes ? Interrogeons-nous clairement et sans tabou sur la valeur, l’utilité, la symbolique de ce jour sans école pour les enfants, leur héritage.

Sachons apprendre aux jeunes générations le goût et le prix de ce bienfait, si simple et si précieux,que l’on appelle « la liberté », elle est bien plus fragile qu'on ne le pense.

Rappelons à nos jeunes que la paix est la seule voie possible pour préserver et faire vivre les valeurs républicaines et démocratiques qui sont au cœur de notre idéal européen.

Prenons le temps nécessaire, et redoublons d’effort indispensable     pour la préserver et étouffer tous les ferments de division que sont : l’indifférence, l’intolérance, le racisme, l’individualisme, le repli sur soi.

Aujourd’hui BUSQUE a choisi d’honorer tout particulièrement ses 13 poilus, morts pour défendre notre liberté. Il s’appelaient Edouard, Raymond, Auguste, Fernand, Ismaël, Emilien, Pierre, Henri, Amédée, Albert, Cécilien, Joseph, Léopold ou Urbain, ils étaient tous de BUSQUE, ils ont quitté leurs familles pour ne jamais y revenir.

C’est lors de la « Bataille du chemin des dames » que de nombreux soldats de Busque, Briatexte, Graulhet et St-Gauzens sont tombés. Transmettons le flambeau du souvenir aux générations suivantes. Qu’ils soient honorés en ce jour si particulier.  Vive le République, Vive la France

Monument aux morts avril 2017

Bonjour et bienvenue à toutes et à tous

Nous sommes honorés d’accueillir en ce jour de fête de la ST Georges Mme Claire Fita représentant Mme la Présidente de la Région Occitanie, Bernard Bacabe et Florence BELOU, conseillers départementaux, les représentants de l’état, les représentants et élus du Canton.

Le 23 avril, nous célébrons la mémoire du Saint et glorieux Grand-Martyr Georges et de ses compagnons. C’est la date choisie depuis bien longtemps pour la célébration de la fête de Busque.

Pour nous, c’est aussi l’occasion de devoir de mémoire, l’occasion d’honorer les busquois qui sont morts pour notre beau pays et tous les autres soldats qui se sont battus pour défendre notre liberté. J’ai en ce jour, une pensée émue toute particulière pour le général Sylvain BONLEUX qui nous a quitté récemment, il ne manquait aucune de ces commémorations, qu’il repose en paix. Pour conclure ce court hommage je citerai une phrase de Maurice Génevois « J’aurai mon paradis dans les cœurs qui ceux souviendront »

Alors souvenons-nous d’eux encore et toujours et n’oublions jamais la douleur qui fut la leur. Comme vous l’avez remarqué, nous avons aujourd’hui, contrairement à l’habitude un plein soleil. Je salue et remercie les portes drapeaux qui sont toujours présents pour honorer leurs anciens. Je remercie avec plaisir les chanteurs Fiesta qui ont répondu présents pour ce jour de fête et vous invite à rejoindre la salle des fêtes pour le verre de l’amitié.

______________

Fêtes de la St Georges avril 2017 :

C’est toujours un plaisir de nous retrouver tous ensemble ici à cette occasion.

Cette fête sera encore cette année une belle réussite et cela grâce tout particulièrement à l’équipe du Comité des fêtes, toujours constants dans l’action et toujours prêts à organiser la fête comme il se doit. En ce jour d’une importance toute particulière est mise au premier plan par l’ensemble de la classe politique.

Il est important de rappeler que les notions de solidarité, d’entraide, d’ouverture aux autres ont plus que jamais leur place dans notre société.

L’essentiel est de croire, dans l’intérêt communautaire pour le bien de la commune, pour le mieux vivre ensemble.

Il faut y croire, cela malgré les embûches. Il faut toujours se rappeler que nous ne sommes sur cette terre, que pour un très court passage.

Profitez tous de cette belle fête busquoises

______________

Voeux 2016 à la Mairie

Mesdames, Messieurs,

C’est avec le plus grand plaisir que je vous retrouve en ce début d’année pour vous présenter les meilleurs vœux 2016 de l’ensemble de l’équipe municipale. Je souhaite la bienvenue à chacun d’entre vous et vous remercie de votre présence Bienvenue également à l’ensemble des membres d’associations, vous êtes Busque, vous représentez la vie de la commune.

Mais pour construire le futur, nous devons considérer le passé et prendre conscience de la réalité du présent.

Nous ne pouvons l’occulter l’année 2015 aura bouleversée notre pays.

Nous avons tous été touchés par un terrible traumatisme, ces évènements nous auront donné aussi l’occasion d’un élan national que nous ne devons pas oublier.

« L’homme n’est esclave ni de sa race, ni de sa langue, ni de sa religion, ni du cours des fleuves, ni de la direction des chaînes de montagnes. Une grande agrégation d’hommes, saine d’esprit crée une conscience morale qui s’appelle une nation. » La France est une nation soyons nous, fiers d’être français.

Nous nous sommes retrouvés autour du drapeau tricolore et de notre Marseillaise que nous n’avons jamais chantée avec autant de ferveur. Notre pays passe une crise que nous nous voyons tous dans l’obligation de subir. C’est un fait, notre société évolue.

Par ailleurs, à l’occasion des élections régionales, les Busquois se sont manifestés. Les échos nationaux ont retentis dans notre commune, ces résultats ne nous ont pas laissés indifférents, ils doivent nous alerter, nous conduire à la réflexion et nous rendre vigilants.

Maintenant, il nous appartient de réussir 2016. Et réussir pour 2016, l’équipe municipale et moi-même, nous devons écouter ce que les Busquois ont à nous dire, nous devons comprendre le sens de leurs messages et apporter des réponses à leurs attentes et à leurs préoccupations.

Nous pouvons nous engager à faire vivre la commune avec toutes ces associations, dans une atmosphère de partage, de solidarité et de convivialité. Les associations sont des partenaires incontournables de la mairie pour animer la vie de la commune, c’est pour nous une richesse, l’engagement doit donc être réciproque.

Nous avons pour ce début du mandat, nous avons effectué différents travaux s’avérant nécessaires, tout d’abord finalisé l’aménagement de la route de Lasgraïsses, sans pouvoir y effectuer quelques plantations à cause du passage des canalisations. Les abords de l’école sont maintenant sécurisés, les parents apprécient cette évolution. Par ailleurs, il nous a fallu modifier le Rond-point afin de mieux le sécuriser, c’était devenu indispensable. Le résultat semble convenir

Pour cette année 2016, nous avons deux messages :

Le premier message : Soyons fidèles à nos valeurs, préservons le bien vivre dans notre commune, soyons créatifs, nous serons plus fort ensemble. Nous continuerons à œuvrer en soutenant autant que nous le pouvons la vie associative Busquoise. C’est je le répète, la richesse de notre commune, utilisons les énergies positives et fédératrices et participons tous à la dynamique Busquoise.

Le deuxième message : C’est l’aboutissement d’un projet de développement pour la commune, que nous devons mener à bien tant que nous en avons la possibilité administrative. Nous sommes partis d’un état récapitulatif complet des biens communaux, « Etablissement d’un Diagnostic – Définition des Objectifs – Etablissement des priorités et Engagements des Actions.

Nous avons d’une part, notre détermination à mener à bien le projet de rénovation complet de la salle des fêtes, incluant la mise aux normes sur le plan sécurité, la mise en accessibilité handicapé, la rénovation énergétique, la réfection du chauffage et de l’éclairage. Tout cela nous a conduits à décider de la rénovation complète.

Mais ne minimisons pas les difficultés, avant d’engager les travaux dans de bonnes conditions, nous avons effectué une demande de financement DETR (Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux), nous sommes confiants mais lucides, rien n’est encore gagné.

En temps voulu, c’est-à-dire au printemps, lorsque nous aurons les premiers résultats, nous en parlerons ensemble avec vous présidents (tes), nous vous donnerons l’occasion de débattre des propositions d’aménagement.

"L'échec provient plus souvent d'un manque d'énergie que d'un manque d'argent."Daniel Webster, homme politique

D’autre part, nous avons engagé une étude relative à la rénovation de la Mairie, très énergivore, cette étude de faisabilité a été lancée récemment, nous en aurons les résultats définitifs en mars.

Parallèlement à cela, le projet d’aménagement de la Zone TEULIE est en cours d’études avec la collaboration du Cabinet d’architecture et les propriétaires concernés. Ce projet suit son cours et sera réalisé sur plusieurs années.

Je finirai sur un point plutôt sympathique qui nous tient particulièrement à cœur, BUSQUE FLEURI 2017.  Plusieurs élus et plusieurs busquois se sont proposés pour participer au projet.

Nous avons un terrain, « La Bourriette » l’intention d’y implanter une serre et un petit jardin, les bonnes idées se partagent, les échanges de plants, et de plantes etc ….peut être irons-nous vers la création d’une association « Busque en fleurs », les intentions sont là, les bonnes volontés aussi, si certains d’entre vous souhaite participer, ils sont les bienvenus.

Voilà ce que je vous propose de faire ensemble.

Que cette année 2016 vous protège, vous tous, ainsi que ceux que vous aimez.

________________

Fêtes St Georges avril 2014


Mesdames, Messieurs les élus qui nous honorent de leur présence, Chers Busquois et Busquoises, merci à tous d’être venus si nombreux, bienvenue dans notre commune ou nous avons le plaisir de vous accueillir, pour cette traditionnelle fête organisée par le comité des fêtes, comme chaque année à l’occasion de la St Georges.  
Ce moment de convivialité revêt pour moi un caractère particulier. C’est en effet la première fois que publiquement je m’adresse à vous en ma qualité de Maire. Alors Permettez-moi de saisir l’opportunité de votre présence pour vous remercier mes colistiers pour le travail accompli ; et tous les Busquois, d’avoir choisi la totalité de mon équipe au premier tour pour vous accompagner grâce aux fonctions municipales qui nous sont attribuées pour ces 6 prochaines années. Au-delà des sensibilités de chacun, des convictions personnelles et des intérêts particuliers, nous ne ferons aucune distinction et seront là pour tous les busquoises et busquois.  
Je mesure l’honneur qui m’est fait, mais  également l’importance de la responsabilité qui m’incombe pour l’avenir de notre commune. A vos côtés, je prends cette fonction comme étant une grande responsabilité humaine. Durant la période difficile que nous vivons, le contexte économique défavorable dont nous avons du mal à sortir, il est indispensable, plus que jamais, que nous fassions preuve de solidarité. La fonction municipale s’inscrit à la fois, dans la proximité et les besoins liés à la vie quotidienne de chacun, animée par des valeurs de solidarité et de progrès Nous nous devons d’œuvrer en priorité, dans le sens de l’intérêt général et du bien collectif, dans un esprit communautaire.  
Vous avez Chers Busquois, toujours montré un grand intérêt pour la vie associative, nous tiendrons nos engagements et participerons avec vous à l’animation de la vie sociale, sportive et culturelle, Jean Claude, David, Magali, Rose, Michel, Christian, Jackie, Patrice, Bernard, Dominique, Patrick, Daniel, André et tant d’autres, tous      aussi important        et si nombreux que je ne puis les nommer. Tous ensembles nous donnerons de notre temps et de notre énergie afin de renforcer l’attractivité de notre commune de façon solidaire et durable.  
Certes, soyez rassurés, nous savons que nous ne sommes pas au pays des Bisounours et sommes conscients que la tâche ne sera pas facile, mais en agissant pour le bien de la commune et de ses habitants dans un esprit démocratique, coopératif et constructif, nous arriverons à trouver les solutions. Nous allons faire face aux sérieuses réductions budgétaires, et en conséquence, bien étudier les projets que nous souhaitons réaliser.
 
Force est de constater que les élus municipaux doivent faire face à de plus en plus de difficultés dans l’exercice de leur mission. Cependant,     avec tout le respect que je vous dois, chers collègues maires et élus du territoire, une attribution que personne ne souhaite nous retirer, soyez rassurés, est de se faire « engueuler » par l’administré mécontent ou « critiquer » lorsqu’une décision prise, ne fait pas l’unanimité.  Je l’ai déjà compris, c’est cela aussi « être Maire ».
 
Maintenant faisons place à la fête, je vous invite à prendre le verre de l’amitié

 

Inauguration après rénovation de salle des fêtes nov. 2017


Selon Clémenceau, « Il faut savoir ce que l’on veut,  Quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire, et quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire » et j’ajoute….Pour le faire,  et pour réussir, il faut se donner les moyens. Monsieur le Préfet, Vous avez dit, « Dans un département rural, on peut faire des choses et ça a des effets d’entrainement sur l’ensemble de la vie locale » oui Mr le Préfet, vous avez mille fois raison, soyons pro actif, il y a tant à faire.
Unissons les forces qui nous permettront de vaincre nos faiblesses. Nous vivons dans un monde essentiellement interdépendant, où le sort de chaque être est intimement lié à celui des autres.  
Alors agissons pour tous et pour le bien être de chacun.  
Nous avons,  nous élus, un rôle important à jouer pour préserver et développer ce lien social et apporter à nos administrés les services attendus.
Monsieur le Préfet, c’est avec le soutien de l’état que nous poursuivrons notre tâche, vers la réalisation de nouveaux projets. Aujourd’hui, ce qui nous anime et nous réunis, c’est la rénovation de la salle Elien Vaissière….
Cette salle sera le symbole du dynamisme de notre commune.  C’est un réel atout, un véritable lieu de vie, de rencontre et de partage.  
Elle fera, nous le souhaitons, la fierté des Busquois et participera au bien-être de toutes les personnes qui auront le plaisir de s’y réunir et cela grâce à vous tous ici présents.  
Il est parmi nous quelqu’un que nous souhaitons aujourd’hui honorer en particulier.
Vous Monsieur Elien VAISSIERE, Cher Elien, c’est avec plaisir et honneur que je m’adresse personnellement à vous aujourd’hui. Cette salle vous l’avez voulu en son temps spacieuse et fonctionnelle, elle le fût. C’était presque la première à l’époque, elle a répondu durant de très nombreuses années aux attentes des Busquois.  Ses murs résonnent encore de tous ces moments de fêtes.  
Les jeunes Busquois d’alors, certains sont présents aujourd’hui se souviennent encore de sa construction, ce fût certes du travail, mais ce fut aussi la fête durant des mois….
Il y a quelques années, Claude Holmière, y a fait ajouter un auvent à l’arrière, lieu bien apprécié durant l’été. Aujourd’hui,  pour que ses murs puissent encore résonner du bonheur qu’il procure. 
Nous avons dû lui apporter les soins nécessaires,  ceci dans la volonté de participer activement aux actions liées aux Economies d’énergies,  nous avons par là même pris l’engagement de réduire au maximum nos consommations énergétiques.  
C’est en saisissant cette opportunité de soutiens financiers s’annonçant que nous avons engagé cette rénovation.  Mr le Préfet, merci de votre présence, vous avez fait le choix de venir à BUSQUE, nous en sommes très honorés, Merci à l’état pour l’important soutien financier de 165 253€ qui nous a été accordé pour ce projet. Ce premier soutien a été pour nous,  la mise au vert des voyants « budgétaires » indispensables, ce faisant, vous nous avez donné confiance.
La Région Occitanie  dans le cadre de son Projet Territoire à Energie Positive vous a suivi en répondant favorablement à notre demande.  Ce pour le financement des travaux de rénovation énergétique, d’une part et les travaux de mise en accessibilité, d’autre part.
Madame la Présidente Carole DELGA ici représentée aujourd’hui par Claire FITA, conseillère Régionale,  
Merci à toi Claire, de ta présence, transmets nos remerciements à Mme la Présidente Carole DELGA.
C’est Bernard BACABE Conseiller départemental qui représente Monsieur Christophe Ramond Président du Département appelé par ailleurs.  Bernard tu auras très vite l’occasion de transmettre de notre part les remerciements de la commune au Président du Département pour l’aide financière octroyée.
La communauté d’Agglomération GAILLAC/GRAULHET nous a aussi apporté son soutien financier dans le cadre du fond de concours spécial Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte.  
Paul Salvador Président de l’Agglo souhaitait être présent, mais il a été appelé à une autre manifestation. C’est Claude FITA, Maire de Graulhet et Vice-Président de l’agglo qui le représente aujourd’hui, merci à toi Claude de ta présence et merci à la communauté d’agglomération de son soutien.  
Depuis l'engagement du projet, différents évènements nous ont conduits à le faire évoluer. C'est un fait,  nous devons le constater, la forte augmentation du budget initial nous aura causé quelques sueurs froides et quelques nuits agitées. Les options ont fait l’objet de discussions, les avenants n’ont pas manqué… les décisions de modifications ont été prises au fur et à mesure des besoins identifiés.
Réflexion et analyse ont été de mise, les bons conseils et le soutien de Mme la Trésorière, nous ont rassurés et nous ont conduits à poursuivre sereinement.  
C’est aussi grâce à une situation financière saine laissée par mon prédécesseur Claude Holmière que nous avons pu investir.  Soyez en certain, Claude il y a aussi un peu de vous dans ce projet.
Merci aux élus qui ont su être présents lorsque nous en avions besoin, un grand merci particulier à notre Jean Claude qui n’a jamais compté ses heures avec qui j’ai toujours plaisir à travailler, même si on se « frite » un peu parfois. Tu le sais Jean Claude, tu as mon respect et toute mon affection.
Merci à toi Joëlle toujours présente et efficace, tes interrogations et tes alertes me conduisent toujours à trouver la bonne solution. Je poursuivrais en remerciant  
Pascal FREZOULS, vous qui avait repris en main le dossier complet suite à la cessation d’activité de Mr Algans l’architecte.  
Un grand merci, d’avoir toujours était là avec une constante courtoisie et beaucoup de professionnalisme, Merci d’avoir toujours fait le nécessaire  afin d’apaiser nos tracas et résoudre les problèmes. Merci aux entreprises à qui nous avons fait confiance,  
à toutes les équipes, un merci particulier à Stéphane, Nicolas, David notre électricien et à Alexi de Pedro Bat toujours au top, toujours le sourire, toujours prêt à rendre service, vous avez fait un super boulot, Bravo.
Je n’oublierai pas le plombier, le carreleur, le plaquiste, le peintre, etc… la liste est longue,  
Merci à tous ces hommes de terrain, qui savent vous écouter si vous les comprenez, qui connaissent leur boulot et qui ont œuvré dans la bonne humeur (bon il y a bien eu un ou deux râleurs…) mais tous ont œuvré pour redonner à cette salle Elien Vaissière une seconde jeunesse.  
À tous ces intervenants, au nom de l’équipe municipale et en mon nom personnel, je présente mes remerciements, mon respect et ma gratitude.
Vous l’avez sans doute compris, ces aléas divers, même si ils ont été parfois un peu difficiles à gérer, conduisent à un résultat répondant à nos attentes et même au-delà…
La commune grâce à nos partenaires financiers est maintenant dotée d'un bel outil en priorité pour nos nombreuses associations, mais aussi pour les administrés du territoire.  
C’est un outil que nous partagerons avec plaisir, avec les communes voisines, mais avec vigilance, nous ouvrirons ses portes volontiers. Cette salle offrira aux Busquois, aux enfants de l’école et à toutes les associations un nouveau lieu de détente.
Ce sera l’abri idéal pour des heures de rires, de joies, de belote, de danses ou de travail, et de bonheur.
Ce que nous avons fait, nous l’avons fait avec vous et pour vous
Profitez en pleinement -  Vive Busque et vive la vie.

__________________

Repas des associations décembre 2017

Pour une commune de moins de huit cent habitants, nous avons plus de 10 % de bénévoles actifs. Vous tous réunis ici ce soir, êtes le terreau de nos associations. Vous représentez en grande partie la vie de la commune.
Une activité indispensable au développement du bien vivre ensemble, un besoin de plus en plus réel. Je le répète agissons pour tous et pour le bien être de chacun.
Le parcours des bénévoles se fait souvent petit à petit. On est d’abord curieux, interrogatif, mais l’envie prend alors de pousser la porte, et puis on s’implique petit à petit, et de plus en plus au fil du temps, et puis et puis, on voit bien souvent les mêmes s’activer, mais n’oublions pas pour autant, les personnes moins disponibles, mais que savent être là lorsque nécessaire.
Etre bénévole, c’est avant tout vouloir donner, partager, échanger, communiquer. Mais encore,  Vous connaissez la pyramide de Maslow,   c’est tout simplement de descriptif pyramidal des besoins de l’humain.
Nous sommes tous en quête de reconnaissance. Pourquoi ? Simplement parce que cela nous aide à développer l’estime de nous-même et que cela nous donne confiance en nous et que par conséquent nous faisons plus confiance aux autres.  
Ce besoin de reconnaissance est plus ou moins développé selon les personnes mais il est bien présent chez chacun d’entre nous. C’est ainsi, c’est humain.  
Les membres du conseil municipal et moi-même souhaitons vous signifier notre gratitude et nos remerciements pour votre implication, selon vos disponibilités, selon vos compétences, nous vous disons Bravo , Bravo et encore merci donc à toutes ces personnes qui donnent le meilleur d'elles-mêmes et une bonne partie de leur temps pour assurer l'animation et la vie de leur commune !  
Aujourd’hui, c’est la soirée organisée en votre honneur, si parfois il est difficile de l’exprimer en trouvant les mots justes, nous vous disons merci tout simplement merci pour votre implication constante dans l’animation de la commune, Soyez convaincus que nous reconnaissons la valeur de votre engagement.   Qui ne connaît pas la citation maintenant devenue un proverbe de Pierre Corneille qui dans le Cid reprend la formule utilisée par Sénèque.  « A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire »,  Quand on triomphe d'une situation sans avoir rencontré de résistance ou de difficulté, la victoire est dénuée de tout sens.  Continuez ainsi, la commune a besoin de vous, c’est ensemble que nous pourrons faire avancer les projets associatifs.

________________

Fêtes avril 2016

Bonjour et bienvenue à toutes et à tous, Mr le représentant du conseil départemental, les représentants de l’état, les élusdu canton, les associations et tous les busquois présents.

C’est pour nous élus, toujours un plaisir de vous accueillir comme chaque année à l’occasion de la fête de la St Georges. Cette célébration permet à toutes les générations busquoises et aux visiteurs de se retrouver selon la tradition de notre village.

Vous me permettrez d’exprimer une pensée pour celle et ceux qui nous ont quittés, il y a aussi celles et ceux qui sont empêchés d’être là par la maladie; et celles et ceux qui souffrent, ici et ailleurs. Nous avons bien sûr toutes et tous une pensée à leur égard, plus particulièrement en direction de Claude Holmière qui se remet de son opération et qui va bien.

Notre commune continue d’être dynamique, grâce à la mobilisation de toutes ses forces vives qui concourent à sa qualité de vie.

Et grâce à toutes celles et ceux, qui, ….dans les pas de celles et ceux qui nous ont précédés, continuent d’écrire le grand livre de notre commune.

Votre présence à tous aujourd’hui, en témoigne, avec la Fête de Busque, vous participez vous aussi, si j’ose dire, à l’écriture de cette histoire.

Avec un programme dense et diversifié durant ce Week end : L’aligot que nous avons eu le plaisir de déguster hier soir, le concours de belote, les jeux pour enfants, la pétanque, la soirée dansante, toutes ces activités vous permettront j’en suis convaincue de passer un excellent moment.

Une telle réussite n'est pas le fait du hasard …….. je tiens à remercier particulièrement toute l’équipe du Comité des fêtes, toujours fidèle à eux mêmes pour l’organisation de cette fête annuelle. Merci aux élus ainsi qu’à Paule et Marie Claude qui ont participé activement et avec plaisir …

A l’heure où les préoccupations économiques sont mises au premier plan par l’ensemble de la classe politique, il est souhaitable de rappeler que les notions d’association, de solidarité, d’entraide, ont plus que jamais leur place dans notre société.

L’essentiel est de croire, pour le bien de la commune, pour le bien vivre ensemble, il faut y croire, cela malgré les embûches et les démarrages d’activités parfois difficiles.

Nous savons les Busquois très attachés à la vie associative, c’est pour cela que nous avons souhaité que soit entièrement rénovée, mise aux normes et embellie cette salle des fêtes. Les travaux devenaient indispensables……Mesdames et Messieurs cette maison est « la vôtre », nous allons faire en sorte que vous puissiez au mieux et pour longtemps encore, en profiter pleinement dans d’excellentes conditions! Nous sommes confiants vis-à-vis de l’obtention des subventions attendues à hauteur de 70% du montant qui s’élève à 450 000€.

Nous avons aussi décidé pour l’année prochaine, la rénovation de la mairie, après analyse des études réalisées, nous avons opté pour une remise à neuf « light », dont une partie des travaux seront effectués « en régie » afin de réduire les coûts.

Et puisqu’il en a été décidé ainsi pour cette année encore, cela se fera oui…et ….sans augmentation d’impôts.

A l'heure de la réduction des dotations de l'Etat, la mutualisation des moyens pour optimiser l'argent public prend tout son sens et nous, maires, devons être garants en toute circonstance d'un service public de qualité qui répond aux besoins de nos habitants.

Vous le savez, notre commune fait partie de TARN et DADOU. Le 29 mars dernier Le Préfet a adopté le Schéma Départemental de Coopération Intercommunale du Département du Tarn qui prévoit au 01/01/2017 la fusion de trois Communautés de Communes ; soit La Communauté de communes de Tarn et Dadou, de Vère Grésigne Pays Salvagnacois et du Rabastinois. C’est une fusion qui se met en place après avoir surmonté de nombreuses difficultés. Nous vous tiendrons bien sur informés de cette évolution dans les mois qui suivent.

En attendant, Merci encore à tous de votre présence, profitez bien de ces festivités et selon la formule consacrée,

Je vous propose maintenant de partager le verre de l’amitié. MFM

___________________

Juin 2014

Dans la position de Maire d’une petite commune, que je découvre durant ce premier mandat, nous sommes confrontés à la réalité du quotidien, je vous ferais grâce ici d’exposer les situations plus ou moins souriantes que nous avons régulièrement chacun d’entre nous à vivre, c’est parfois sympathique, parfois moins, mais toujours très chronophage.

Nous sommes obligés d’avoir conscience des responsabilités qui nous incombent, l’exécution des décisions du conseil municipal, représentation de la commune, signature des contrats, préparation des budgets, et aussi assurer la bonne gestion du patrimoine communal. La bonne gestion du patrimoine communal, pour la commune de Busque est notre préoccupation majeure.

C’est un simple constat, Busque ne possède aucun bien foncier assurant des recettes récurrentes, qui permettraient d’envisager l’avenir avec sérénité.

D’où la nécessité ressentie de mise en place du DOPA : Diagnostic – Objectif – Plan - Action à engager.

Un recensement des biens communaux a été effectué,  des questions sont soulevées, acquisition de foncier ???

Des priorités ont été définies - La pérennisation de l’école, un besoin vital pour la commune, avec le maintien des 3 classes.

De ce fait, l’urbanisation est la préoccupation majeure de la commune, nous devons l’étudier avec une vision à long terme.

Pour ce faire, nous avons sollicité les services du CAUE pour nous accompagner dans cette démarche, Une première étude sera rendue le 29-10, nous envisageons ensuite, un accompagnement opérationnel.

Il y a, en parallèle, la mise en application opérationnelle du PLU voté en juin 2014, avec toutes ces particularités et difficultés de mise en œuvre :

-          Les services apportés par le SUM, sur ce point sont précieux, Nous avons également, la mise en application de l’Orientation de l’Aménagement et de Programmation OAP. Une mission d’accompagnement a été financée en partie par TED, pour la mise en œuvre opérationnelle des projets d’habitat réalisée par le cabinet Faramond, le résultat sera rendue début novembre.

Vous pouvez le constater, nous aurons sur Busque, des décisions majeures à prendre pour le développement de la commune.

Et bien sûr, la prise en compte de la volonté effective de mener des actions allant dans le sens du projet de Territoire à Energie Positive pour la croissance Verte.

Certains projets ont été facilement identifiés pour la réalisation d’économies d’énergie.

-          Nous avons eu première réunion de travail avec le Conseil en Energie Partagée nouvellement recruté par TED et avons identifié quelques possibilités de mise en œuvre des énergies renouvelables.

-          Village fleurie 2017 sans eau, sans phyto…pourrait être un projet d’action écologique concerté que nous pourrions réaliser en collaboration avec le service environnement de TED, arbres et Paysages Tarnais et le CPIE.

Pour finir, nous sommes comme d’autres communes dans la préparation de notre agenda d’Accessibilité programmée. Près de 70 000€ de travaux à exécuter, beaucoup d’interrogation encore à ce jour. Nous avons pris un engagement, nous ferons en sorte que celui-ci soit respecté. MFM